Close The Gap — Promouvoir l'accès à l'information
Par La Rédaction



Close the gap est une organisation à but non lucratif qui travaille activement à réduire la fracture numérique nord-sud. Basée à Bruxelles, Close the Gap propose des ordinateurs reconfigurés à faible coûts en direction de communautés habitant  les pays en développement. Depuis sa création en 2003, Close the Gap a installé plus de cent mille ordinateurs personnels offerts par des entreprises du monde entier.

SDans le monde industrialisé, les ordinateurs sont replacés tous les trois ou quatre ans. Ceci dit, les compagnies sont souvent à la recherche d'un moyen écologique et durable de remplacer leurs parcs informatiques. Parallèlement, des millions d'ordinateurs et d'autres instruments des NTIC* font défaut aux pays en voie de développement. En équipant ces pays avec du matériel de haute qualité reconfiguré, donné par les pays développés, Close the Gap créé des accords gagnants-gagnants. Les entreprises bénéficient de la mise à disposition gratuite de leur matériel IT, qui en définitive permettent d'offrir aux communautés des pays en développement un accès à du matériel à faible coût qui est particulièrement bienvenu.

Ainsi dotés des outils adéquats, les habitants des pays des pays en développement peuvent améliorer leurs conditions de vie de manière très significative. L'accès à la communication est un bien qui tend à devenir essentiel et qui leur permet d'atteindre cet objectif. Les ordinateurs sont utilisables dans un nombre grandissant d'applications qui sont très vite devenues une part fondamentale des activités personnelles, éducatives ou professionnelles. Des millions d'usagers — malgré tout — n'ont toujours pas accès à Internet.

Le postulat de départ pour Close the gap dans sa lutte contre la fracture numérique est de donner un plein accès à l'information. Afin d'assurer cette mission, Close the Gap a pris une part active dans l'installation de dizaines de milliers de postes internet dans plus de trente pays émergents, ou en voie de développement. Les nombreux projets menés à bien depuis 2003 ont apportés à plus de 500 000 écoliers du tiers monde un accès à l'intégration, à l'éducation et à l'information sur une base journalière.



Comment est ce que ça fonctionne ?

Quand une dotation de matériel est décidée, le partenaire logistique de Close the Gap collecte les équipements, ordinateurs, moniteurs et imprimantes concernés qui sont alors réparés et reconfigurés avant d'être réexpédiés vers des endroits spécifiques. Avant le départ des ordinateurs, Close the Gap garantie un effacement des données de haute qualité, et totalement gratuit pour les donateurs. Close the Gap a conduit, à ce jour, plus de 436 projets à ce jour, d'Afrique aux Philippines, de l'Equateur à la Thaïlande. L'entreprise d'innovation sociale ainsi créée vient prioritairement en aide à des communautés qui vont grandissant dans le secteur socio-économique, bénéficiant aux écoles, universités et hopitaux, en plus d'autres projets destinés à améliorer les infrastructures éducatives et les facilités informationnelles. Quelques divers que soient ces projets, ils ont tous un dénominateur commun : Faire progresser les communautés dans un véritable esprit d'éducation populaire.

De la pérennité des projets à l'aune du développement durable ?

En raison des constantes innovations technologiques, l'équipement électronique vieillit très vite. En conséquence, un grand nombre d'appareil informatiques finissent en déchets ménagers causant de sévères dégats écologiques. Close the Gap, consciente de la nécessité de combattre ce problème, a toujours à l'esprit la règle des 3R concernant la gestion des déchets électroniques : Réduire, Réutiliser, Recycler. L'organisation veut s'assurer que le matériel usagé ou en fin de vie est pris en compte de manière écologique, en regard du coût de revient de telles opérations.

Close the Gap contribue donc à résoudre la question des déchets électroniques. A la fin de l'année écoulée, l'organisation a pris l'initiative de créer un fond d'investissement pour construire des usines de démantèlement et de recyclage en Afrique de l'est. Celle-ci s'oriente désormais vers l'implémentation et le financement d'un plan qui est devenu prioritaire pour 2010. Alors que cette mise en place reste complexe, l'ONG encourage la prise de conscience de l'importance du traitement adéquat des déchets et de leur recyclage dans les régions retirées.



Comment cela est-il possible ?

Une organisation qui emploie cinq personnes est trop petite pour réaliser seule un tel projet. Afin de néanmoins réussir à le concrétiser, Close de Gap vient de postuler et d'être nommée membre actif du Pacte Mondial des Nations Unies. Cela signifit que Close the Gap a été officiellement reconnue pour son adhésion aux principes du pacte décrits ci-dessous. Elle bénéficie à ce titre d'une participation au programme StEP. "StEP" ou "Stopping the e-Waste problem" (Résoudre le problème des déchets électroniques) est une initiative liant plusieurs organismes des nations unies. En accord avec les membres éminents de gouvernements, de l'industrie, des organisations internationales, les ONG et les scientifiques collaborant à StEP initient et facilitent les approches qui permettent de durablement les traiter. A ce titre, le représentant de Close the Gap, son fondateur Olivier Vander Eynde s'est rendu à la 3ème conférence StEP de Bonn, le 4 février 2010 afin de discuter des multiples questions liées à la valorisation des déchets électroniques, y compris des exportations vers des pays de hors ou à l'intérieur de l'OCDE, des projections des coûts de reconversion, des process et technologies-clefs ainsi que des sources de la génération de déchets électroniques.

Comment favoriser ce processus ?

Devenez un donateur. Le programme "les amis de Close de Gap" vous permet de contribuer soit sous forme d'aides financières ou soit d'aides logistiques à la mise en place des projets. Qui contribue ? Close the Gap ne fait pas payer aux entreprises l'enlèvement du matériel dont elle lui font don, et elle leur garantie de hauts standards d'effacement des données. Il s'agit bien, à l'arrivée, d'un accord gagnant-gagnant pour tout le monde.

* Nouvelles technologies Internet et de communication

Pour toute information complémentaire, veuillez contactez  :

Close the Gap International vzw
http://www.close-the-gap.org

Pleinlaan 2 • B-1050 Bruxelles • Belgique
Tel. +32 [0]2 629 12 64 • Fax +32 [0]2 611 60 69
info@close-the-gap.org • www.close-the-gap.org



Addendum :

Les dix principes du Pacte mondial des droits de l'homme

Les dix principes du Pacte mondial des droits de l'homme, les relations de travail, protection de l'environnement et de lutte contre la corruption d'un consensus universel et sont tirés de:

Déclaration universelle des droits de l'homme
Déclaration du Travail Organisation internationale relative aux principes et droits fondamentaux au travail
Déclaration de Rio de Janeiro sur l'environnement et le développement
Convention des Nations Unies contre la corruption
Droits de l'homme

Principe 1: Les entreprises doivent promouvoir et respecter la protection du droit international des droits de l'homme et
Principe 2: Les entreprises ne doivent pas être complices de violations des droits de l'homme.

Les relations de travail

Principe 3: Les entreprises devraient respecter la liberté d'association et la reconnaissance effective du droit de négociation collective;
Principe 4: Les entreprises devraient plaider en faveur de l'élimination de toutes les formes de travail forcé et obligatoire;
Principe 5: Les entreprises doivent soutenir l'abolition effective du travail des enfants, et
Principe 6: Les entreprises devraient plaider en faveur de l'élimination de la discrimination dans l'emploi et de profession.

Environnement

Principe 7: Les entreprises doivent promouvoir une approche des questions environnementales, basé sur le principe de précaution;
Principe 8: entreprendre des initiatives visant à accroître la responsabilité pour l'environnement, et
Principe 9: Les entreprises doivent soutenir le développement et la diffusion de technologies respectueuses de l'environnement.

Anti-corruption

Principe 10 : Les entreprises doivent résister à toutes les formes de corruption, y compris l'extorsion et la corruption. 


Septembre 2009

Retour aux Actions

Retour au Sommaire
INFORMATIONS SANS FRONTIERES
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact