L’Internet haut débit et abordable, bientôt une réalité en Afrique
Par APA- Da­kar (Sé­né­gal)



Dif­fé­rents pro­jet d’en­ver­gure vont doter l’Afrique d’une cou­ver­ture in­ter­net haut débit sur l’en­semble du ter­ri­toire. Parmi les pro­jets les plus am­bi­tieux qui ver­ront le jour, le mo­teur de re­cherche sur in­ter­net Google, la pre­mière banque eu­ro­péenne HSBC et le câ­blo- opé­ra­teur Li­ber­ty Glo­bal se sont as­so­ciés pour four­nir un accès in­ter­net haut débit à faible coût à trois mil­liards de per­sonnes vi­vant en Afrique et dans d'autres pays émer­gents via un ré­seau de sa­tel­lites...

Des pro­jets concur­rents pré­voient éga­le­ment d’amé­lio­rer les dé­bits du ré­seau entre l’Eu­rope et l’Afrique. Le géant Al­ca­tel- Lucent, en col­la­bo­ra­tion avec un consor­tium com­po­sé di­ri­gé par France Té­lé­com, va mettre en place un câble sous- ma­rin long de 17 000 km. Ce câble bap­ti­sé ACE (Afri­ca Coast to Eu­rope) de­vrait ac­cé­lé­rer les dé­bits des pays de la côte ouest de l’Afrique, les tra­vaux ont com­men­cé en mai 2010.



Le Haut Débit via sa­tel­lite


Le consor­tium consti­tué par Google, HSBC et Li­ber­ty Glo­bal a passé com­mande pour 16 sa­tel­lites de té­lé­com­mu­ni­ca­tion en or­bite basse au­près de Thales (HO) Ale­nia Space, le nu­mé­ro un eu­ro­péen du sec­teur.

Le pro­jet bap­ti­sé O3b Net­works, vise la connexion à in­ter­net des "autres trois mil­liards de per­sonnes" (other 3B), d'où son nom. Il re­pré­sente un in­ves­tis­se­ment de 750 mil­lions de dol­lars.

Le contrat com­prend aussi une op­tion sur plu­sieurs sa­tel­lites sup­plé­men­taires, avec une li­vrai­son et une mise en ser­vice des sa­tel­lites pré­vues pour la fin 2010. O3b pré­voit de cou­vrir l'Asie, l'Afrique, l'Amé­rique la­tine et le Moyen- Orient, en of­frant une connexion aux per­for­mances com­pa­rables à celles de la fibre op­tique.



Le câble re­liant l'Eu­rope à l'Afrique en construc­tion


Le pro­jet concur­rent est consti­tué par les membres du consor­tium ACE (Al­ca­tel- Lucent et France Te­le­com), qui a pour ob­jec­tif de ré­pondre aux be­soins haut débit et de dé­ve­lop­per la connec­ti­vi­té en Afrique. ACE sera opé­ra­tion­nel le pre­mier se­mestre 2012, pour un coût es­ti­mé à 500 mil­lions de dol­lars.

Ce nou­veau sys­tème de ré­seau sous- ma­rin avec une ca­pa­ci­té de 40 Gbit/s in­té­grée per­met­tra une com­mu­ni­ca­tion très haut débit à des­ti­na­tion et en pro­ve­nance du conti­nent afri­cain et de l'Eu­rope. ACE re­lie­ra 23 pays, al­lant de Cape Town en Afrique du Sud, à la France.

Cela concer­ne­ra les pays si­tués dans le sud de l’Eu­rope (la France, l’Es­pagne et le Por­tu­gal) mais aussi et sur­tout des pays afri­cains, dont: la Na­mi­bie, l'An­go­la, la Ré­pu­blique du Congo, la Ré­pu­blique Dé­mo­cra­tique du Congo, le Gabon, la Gui­née Équa­to­riale, Sao Tomé et Prin­cipe, le Ca­me­roun, le Ni­ge­ria, le Niger, le Mali, le Benin, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Li­be­ria, la Sier­ra Leone, la Gui­née, la Gam­bie, le Sé­né­gal, et la Mau­ri­ta­nie.

Al­ca­tel- Lucent pré­voit une ou­ver­ture du ser­vice com­mer­cial le pre­mier se­mestre 2012. A terme, une di­zaine de ces câbles de­vant re­lier l'Afrique à l'Eu­rope, le Moyen- Orient et l'Asie ont été an­non­cés.



Les bé­né­fices du Haut débit


Cette nou­velle offre fa­ci­li­te­ra l'accès à l'in­fra­struc­ture in­ter­net, en­core li­mi­té dans les mar­chés émer­gents. C'est seule­ment lorsque les mar­chés émer­gents au­ront un accès abor­dable et gé­né­ra­li­sé au reste du monde qu’ap­pa­rai­tront de façon si­gni­fi­ca­tive des conte­nus créés lo­ca­le­ment, des sys­tèmes d'édu­ca­tion par in­ter­net, de té­lé­mé­de­cine et d'autres pro­jets por­teurs de crois­sance éco­no­mique et de dé­ve­lop­pe­ment so­cial.

Ces dif­fé­rents pro­jets de­vraient per­mettre de ré­duire le coût de la bande pas­sante pour les opé­ra­teurs té­lé­coms et les four­nis­seurs d'accès in­ter­net, ce qui se tra­dui­rait par des ap­pels et des ser­vices en haut débit meilleur mar­ché.

Les ré­gions concer­nées pour­ront bé­né­fi­cier des com­mu­ni­ca­tions et des ser­vices In­ter­net amé­lio­rés in­dis­pen­sables à leur dé­ve­lop­pe­ment so­cio- éco­no­mique no­tam­ment dans l’achè­ve­ment des Ob­jec­tifs du mil­lé­naire (OMD).

Décembre 2010

Retour aux Actions

Retour au Sommaire
INFORMATIONS SANS FRONTIERES
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact