De 13h00 à 14h30
D’une critique de l’image à une culture démocratique de l’audiovisuel

Concentration des industries culturelles et qualité des programmes. Décryptage des médias et éducation à l’image

Intervenants
Albert Mathieu, ancien directeur des programmes de Canal Plus parle de son expérience, riche et intéressante. Il parle d'un secteur audiovisuel français très performant mais qui est simultanément le dernier producteur européen en terme d'heures de création audiovisuelle. Pourquoi ? Il pense qu'on vise un consensus qui permet de rester très haut en terme d'audience, sans pour autant renouveler les programmes.

Daniel Vigne, cinéaste, insiste sur des idées et propositions pour améliorer la vie culturelle à terme. L'éducation à l'image, la volonté d'apprendre les langage de son temps aux générations scolaires, les écoles de scénaristes.

Daniel Sauvaget, ACRIMED (action critique médias) Observatoire des Médias cite Lettres de Sibérie, un film de 1957 (importance de cette date après le réchauffement, et Budapest, NDLR). Il note l'importance d'une contextualisation, d'une relativisation des discours associés aux images. en citant 3 exemples de commentaires des même images d'une ville de Sibérie. Ce film a inspiré une génération. Il insiste sur l'importance d'être vigilants par rapport aux dérives des médias et parle de la création par l'ACRIMED, entre autre, de l'Observatoire des Médias, nécessité absolue dans une société médiatique devant à tout prix rester ouverte.

Table ronde animée par Arielle Texier, secrétaire générale du groupe socialiste à l’Assemblée nationale


Intervention du président d'Informatique Sans Frontières,
qui propose d'étendre la traduction simultanée de chaînes câblées comme Euronews, ce qui permettrait d'étendre à l'Europe les œuvres audiovisuelles de chaque pays membre, et d'accentuer l'apprentissage de langues européennes supplémentaires par les jeunes européens, ce qui ne coûterait pas cher en terme d'investissement au regard des audiences de 100 millions de téléspectateurs qu'elle permettrait de toucher. L'opinion publique européennes aurait à y gagner en cohésion. Les haines est-ouest seraient grandement réduites et ne menaceraient pas les étapes à venir de la construction européenne.

Un autre intervenant insiste sur les nouveaux formats de portable ADSL, sur le libre-accès et les conséquences énormes des services en ligne on-demand et du téléchargement.

Autre intervention sur internet et les droits d'auteurs. Le libre accès qui menace la création et la production. Mention de l'Adami. Mention

 
Retour à la Culture

Retour au sommaire


INFORMATIQUE SANS FRONTIERES
Mail : contact@informatiquesansfrontieres.org
 
 
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact