L'Europe de la Culture
Théâtre de l'œuvre
5 Juin 2004
Paris, France

Les Rencontres du Théâtre de l'Œuvre par la Section Culture :

La journée du 5 juin, ouverte à un large public, a permis d'aborder trois thèmes considérés comme essentiels à la transformation de nos sociétés dans les années à venir. Face à un monde qui se renferme, la culture, comme l’éducation et la recherche, porte de nouvelles responsabilités, qui ont été débattues avec les invités, issus de la "société civile".

De 10h00 à 11h30
Une économie à repenser autour de la culture et de la création

De l’intermittence à une politique culturelle européenne


Intervenants
Pierre Santini, comédien. Le comédien plaide pour une reconnaissance de l'importance, y compris économique, d'un secteur dont on voit qu'il est intimement mélé au tissu socio-économique.

Patrick Bloche, député de Paris, membre du comité de suivi de l'intermittence
Le député aborde le sujet de la modification de l'ordonnance de 1945 sur le spectacle vivant et du rapport Cabannes.

Il faut réfléchir à l'emploi culturel, et définir le "périmètre" de l'intermittence et critiquer la création d'une carte professionnelle. Il cite Le Monde qui définit un monde de professionnels précarisés, et d'amateurs professionalisés. Les DRAC, fait-il remarquer, sont en train d'être asséchées. et rappelle les insuffisances de la loi sur le mécénat culturel. Il y a une soit-disant baisse de la demande, dont il faut se demander si elle n'est pas liée à la baisse du niveau de vie de franges larges de la population (NDLR).

Enfin, il rappelle que l'intermittence est un régime d'indemnisation du chômage, et qu'à ce titre, elle ne donne malheureusement pas de statut.

Aldabert Dorpmund, SPD, parle de la situation spécifique de l'allemagne, sans ministère, avec un délégué fédéral à la culture sans budget, la politique culturelle se faisant par le truchement des Länders. 5,9% de leur budget est consacré à la culture. Il y a 1000 théâtre subventionnés en Allemagne. 1000 conservatoires. Mais il y a une crise qui oblige à faire des choix budgétaires d'autant plus douloureux que les Länders sont très attachés à leur politiques culturelles qui ont aussi une fonction vis-à-vis du "prince". Les pays nordiques fonctionnent selon ce principe de normalité.

Karine Berger,
économiste, remplacée par un collègue, qui parle des économistes pour l'action politique et cite Adam Smith qui croyait à tord que tout s'évanouit au moment où l'art est produit. C'est peut être là un exemple d'une théorie économique inadaptée qui demeure opérationnelle, ou pensée comme telle, longtemps après qu'elle ait cessé d'avoir une valeur explicative (NDLR). Il y a eu une hausse du domaine malgré un éclatement des contrats de travail et de la protection qu'ils offrent.
La culture est la condition d'une réelle prospérité économique et d'un haut niveau de formation professionnelle. (Robert Heinch).

Anne Hidalgo, secrétaire national à la culture, PS
La première adjointe de la Mairie de Paris expose la vision programmatique du parti socialiste qu'elle contribue actuellement à élaborer pour 2007.

Jean Djemad, Compagnie Black-Blanc-Beur


Table ronde animée par Bruno Tackels, écrivain

Retour à la Culture

Retour au sommaire


INFORMATIQUE SANS FRONTIERES
Mail : contact@informatiquesansfrontieres.org
 
 
Paris
France
Europe
UniversitÈs
Infos
Contact